Jeudi 26 Mars 2020: Communiqué à l’intention de tous.

Bonjour à toutes et à tous,  

En cette période de grande inquiétude sanitaire au niveau planétaire, les autorités administratives et académiques du CIESA-Canada expriment à tous (toutes) leurs étudiants (es), collègues, corps professoral, partenaires et autres intervenants, leur solidarité face à cette pandémie.

En conformité avec les recommandations des différentes autorités sanitaires internationales et étatiques, le CIESA-Canada a pris les décisions suivantes :

1. Tous les cours et autres activités scientifiques du Programme GERE sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

2. Tous les cours et toutes les activités scientifiques des Programmes exclusifs et conjoints de Masters professionnels (programmes d’études offerts totalement en ligne) sont maintenus et se poursuivent selon le calendrier établi.

En ce qui concerne la pandémie, le CIESA-Canada s’associe à toutes les autres autorités pour recommander à toutes et à tous, et avec grande insistance, le respect systématique des consignes et autres directives émises par les autorités sanitaires internationales, étatiques, institutionnelles et locales.

Le coronavirus est un ennemi commun à tous et à toutes et, par-dessus tout, il TUE, sans distinction aucune. Comme le disait le Président français, la COVID-19 n’a pas de passeport. Pire, elle n’a ni race, ni sexe, ni âge, ni rang social. La seule façon de la combattre est l’action commune. Chaque geste compte : se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, pratiquer la distanciation sociale (se tenir à une distance minimale de 2 m de son vis-à-vis), éviter les attroupements et les déplacements non essentiels. Bref, éviter le plus possible tout contact avec l’extérieur. Ne visiter ni amis, ni parents. DEMEUREZ CHEZ VOUS. L’adage dit : « Ça n’arrive qu’aux autres. Mais demain… qui sera l’autre ? » Alors, prenons au sérieux cette pandémie. L’ennemi est invisible mais MORTEL, sans remède, sans vaccin. La meilleure façon d’y survivre, c’est de se protéger, tout un (e) chacun (e), «  … de l’autre ». Restons chacun (e) chez nous.

«Aide-toi et Dieu t’aidera ». C’est par nos actions RESPONSABLES que nous pourrons, par la grâce de DIEU, vaincre cette calamité. Inchallah.

Bady Badibanga, Ph. D.
Président
CIESA-Canada
Edmundston, Nouveau-Brunswick,
Canada Courriel : bady@ciesa.ca
Site web : https://www.ciesa.ca

Afrique : quel modèle de de développement ?

Selon l’organisation des Nations-Unies (ONU), l’Afrique est le seul continent qui ait Connu, dans son développement, une nette Régression au cours des 50 dernières années. Années. Paradoxalement, et selon la même organisation, l’Afrique sera le continent qui connaîtra la plus forte croissance démographique au cours des 50 prochaines années. A Suivre…

L’intelligence artificielle : faut-il s’en méfier ou la craindre ?

La mises en œuvre de technologies visant rendre des machines capables de simuler « l’intelligence » est à la base du concept « d’intelligence artificielle » . Ces technologies s’appliquent désormais à la quasi-totalité des sphères d’activités humaines : médecine, sport, jeux, usines, armée, agriculture. Éducation, etc. L’être humain serait-il menacé de « disparition » totale ou partielle au profit de la « machine » désormais « intelligente » ? Quels bénéfices en tirer ? Quels dangers nous menacent ? A Suivre …

Sport et études : un antagonisme complémentaire ?

Dans un passé relativement récent, plusieurs jeunes athlètes devaient choisir entre la pratique, à des niveaux compétitifs, d’un sport dont ils avaient de réels capacités et talents et la poursuite de leurs études. En Amérique du nord (Canada et États-Unis) plusieurs sports incitent, voire obligent les équipes professionnelles à recruter leurs athlètes dans les institutions collégiales et/ou universitaires. Cette approche incite ces institutions à mettre en place des programmes sport-études. Au Québec (Canada) le Ministère de l’éducation a instauré, dans les écoles primaires et secondaires, plus de 60 programmes sport-études. A Suivre …