Sport et études : un antagonisme complémentaire ?

Dans un passé relativement récent, plusieurs jeunes athlètes devaient choisir entre la pratique, à des niveaux compétitifs, d’un sport dont ils avaient de réels capacités et talents et la poursuite de leurs études. En Amérique du nord (Canada et États-Unis) plusieurs sports incitent, voire obligent les équipes professionnelles à recruter leurs athlètes dans les institutions collégiales et/ou universitaires. Cette approche incite ces institutions à mettre en place des programmes sport-études. Au Québec (Canada) le Ministère de l’éducation a instauré, dans les écoles primaires et secondaires, plus de 60 programmes sport-études. A Suivre …

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *